14 mai 2007

Que reste-t-il à "Voici" et "Closer"?

Depuis quelques jours, je suis sans voix, raison pour laquelle je vous écris . C'est comme si un voile se déchirait, un couvercle se soulevait laissant échapper l'air du temps et, mon Dieu, il est bien pollué. Il y'a même un gros nuage acide au-dessus de nos têtes. De quoi je parle? Mais de politique bien sûr; de cette politique qui se joue dans les alcôves, les brasseries huppées, les palaces et sur les yachts. C'est comme si, pendant cette campagne présidentielle , les Français ne s'étaient mobilisés que pour voir du people en live, s'ébattant, se déchirant. Une sorte de Dallas à la française où les figurants sont éclipsés  ! Aux côtés de Ségolène Royal, nous avons vu défiler Jeanne Moreau, Emmanuelle Béart, Jamel, Michel Delpech, Yannich Noah...

Nicolas Sarkozy, lui, a des goûts, comment dire, plus, enfin moins bobos: il s'est affiché avec Jonnhy Halliday et Laëtitia, avec Faudel, avec Enrico Macias...et que ceux que j'oublient ne m'en veuillent pas: la presse leur offrira leur revanche. La presse et quelle presse ! car désormais c'est dans "le Monde" et d'autres journaux de cet acabit qu'on en apprend tous les jours sur la "vraie vie de Ségolène et Nicolas"; pas leur vie à eux mais celles de leurs couples respectifs et ça balance ! Tous les copains ont témoigné ce qui me fait penser à ce dicton si tristement vrai:"Dieu me garde de mes amis; mes ennemis, je m'en charge".

Deux journalistes du "Monde" ont même écrit un livre sur les dess(o)us de lit de Ségolène Royal et François Hollande. Quand ces deux ont crié à l'atteinte à la vie privée, les deux journalistes ont répondu:"Ah mais que non, il s'agit bien de politique" car, a dit l'une d'elle sur France-Info, si François Hollande n'avait pas trompé Ségolène Royal, elle ne se serait pas portée candidate. Et puis de moduler (quand même):"enfin, c'est certainement l'une des motivations fortes".

Femmes trahies et trompées, nous vous attendons au 2ème tour ....

Posté par marionline à 21:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Que reste-t-il à "Voici" et "Closer"?

    époux largués

    Salut Marie !

    Sans voix, comme les femmes trahies et trompées, le mari quelquefois bafoué et hélas volontiers trompeur que je reste est aussi, rassurez-vous, sans voix.
    C'est d'ailleurs l'une (et peut-être la principale) des raisons pour lesquels j'ai annoncé il y a quelques jours mon intention subite de me présenter aux législatives dans ma circonscription : pour être un des rares (sans doute le seul) candidat député à ne pas apporter d'avance ma voix sur un plateau à l'un des camps Partisans qui agrémentent la soi-disant démocratie qui nous gouverne.
    Evidemment, le combat est d'avance perdu, ce qui ne l'empêche pas pour autant d'être rude. Il faudrait, en vérité, que des centaines de citoyens non-inscrits, de citoyens juste de bonne volonté, demain, après-demain, suivent le chemin que j'aurais à peine ouvert, pour que chacun - je veux dire chacun des hommes et chacune des femmes de ce pays - mesure la profondeur du lit où nous sommes roulés et SANS VOIX.
    Pour l'heure, préparant inéluctablement le retrait de cette candidature don quichottesque, je regarde les résumés de la journée d'intronisation de celui que toute la bonne pensée du moment avait annoncé comme l'héritier schizophrène d'Adolf Hitler et l'annonciateur du franquisme en France, et qui commence sa carrière de "dictateur" en rendant le plus bel hommage jamais rendu à un adolescent communiste assassiné par le nazisme et la collaboration. Et je reste encore sans voix, à me dire que peut-être celui pour lequel j'ai fini par voter au deuxième tour juste pour éviter ce que je pensais être le pire, pourrait à la fin (elle est bien loin encore, et je n'en suis pas dupe) s'avérer le meilleur président de notre Nation depuis De Gaulle... J'en reste sans voix, mais je ne suis pas prêt à fermer ma gueule de sitôt.
    Je vous embrasse.

    Posté par Serge Rivron, 16 mai 2007 à 23:02 | | Répondre
  • bravo !

    Bonjour Serge,
    Retour de week-end prolongé, je suis bien contente de vous trouver là...où il est bon de trouver les Hommes justes. Bravo pour ce "papier" et bravo pour votre initiative législative. Même si elle était sans lendemain, je suis convaincue-et vous avez raison de le souhaiter-qu'elle ouvrira un sillon, une voie aux sans voix!!

    Posté par marionline, 20 mai 2007 à 14:44 | | Répondre
Nouveau commentaire